Bluetooth

Bluetooth

Bluetooth est un standard de communication permettant l’échange bidirectionnel de données à très courte distance et utilisant des ondes radio UHF sur une bande de fréquence de 2.4GHz. Son objectif est de simplifier les connexions entre les appareils électroniques en supprimant des liaisons filaires.

La liaison Bluetooth peut remplacer par exemple les câbles entre ordinateurs, tablettes, téléphones mobiles entre eux ou avec des imprimantes, scanners, claviers, souris, manettes, téléphones portables, assistants personnels, systèmes et kits mains libres, micro ou écouteurs, autoradios, appareils photo numériques, lecteurs de code-barres et bornes publicitaires interactives.

Dans les versions actuelles (en 2015) 4.0 et 4.1, largement répandues, essentiellement dans les appareils mobiles comme les téléphones portables, la liaison Bluetooth exploite les caractéristiques suivantes :

  • très faible consommation d’énergie
  • très faible portée (sur un rayon de l’ordre d’une dizaine de mètres)
  • faible débit
  • très bon marché et peu encombrant.

En conséquence, il est présent sur des appareils fonctionnant souvent sur batterie, désirant échanger une faible quantité de données sur une courte distance :

  • téléphones portables (presque généralisé), où il sert essentiellement à la liaison avec une oreillette ou à l’échange de fichiers, ou encore comme MODEM…
  • ordinateurs portables, essentiellement pour communiquer avec les téléphones portables (pour servir de MODEM, pour sauvegarder les carnets d’adresses, pour l’envoi de SMS, etc.
  • périphériques divers, comme des claviers, pour faciliter la saisie sur les appareils qui en sont dépourvus
  • périphériques spécialisés

Afin d’échanger des données, les appareils doivent être appairés. L’appairage se fait en lançant la découverte à partir d’un appareil et en échangeant un code. Dans certains cas, le code est libre, et il suffit aux deux appareils de saisir le même code. Dans d’autres cas, le code est fixé par l’un des deux appareils (appareil dépourvu de clavier, par exemple), et l’autre doit le connaître pour s’y raccorder. Par la suite, les codes sont mémorisés, et il suffit qu’un appareil demande le raccordement et que l’autre l’accepte pour que les données puissent être échangées. Afin de limiter les risques d’intrusion, les appareils qui utilisent un code préprogrammé (souvent 0000 ou 1234) doivent être activés manuellement, et l’appairage ne peut se faire que durant une courte période.